Dispositifs accompagnement à l’emploi

Dans cette rubrique, vous trouverez les différents dispositifs et acteurs qui interviennent auprès des publics qui connaissent des difficultés d’accès à l’emploi : contrats aidés, structures de l’insertion par l’activité économique (SIAE), acteurs qui forment aux techniques de recherche d’emploi ou qui accompagnent les demandeurs d’emploi dans leurs démarches.

Contrats Aidés Formations préalables à l’emploi Formation savoirs de base Procédure : valorisation de l’expérience Structures d’insertion par l’activité économique Associations d’accompagnement à l’emploi

contrataide

Les contrats aidés

Emploi d’avenir Contrat Unique d’Insertion

Les contrats aidés s’adressent aux personnes qui rencontrent des difficultés particulières d’accès à l’emploi, du fait de leur âge, de leur situation sociale ou géographique, de leur niveau de formation. Ils peuvent concerner le secteur marchand ou non marchand (associations, collectivités locales, administrations).

Les emplois d’avenir :

Qui ? Jeunes de 16 à 25 ans, sans diplôme ou uniquement de niveau CAP ou BEP.

Ouvert jusqu’à 30 ans pour un jeune porteur de handicap

Ouvert jusqu’au niveau Bac+3 pour les jeunes résidant dans un Quartier Politique de la Ville (QPV).

Comment ? Contrat de 1 à 3 ans, rémunération minimum au Smic. L’employeur bénéficie d’une aide de l’Etat : 75 % du Smic pour le secteur non marchand et à 35 % du Smic pour les entreprises privées. Le jeune doit bénéficier d’une formation professionnelle pendant son emploi d’avenir.

Quels employeurs : Associations, collectivités, administrations, entreprises intervenant dans les services à domicile (cf arrêté préfectoral du 24/04/2013 qui définit la liste des entreprises éligibles aux emplois d’avenir).

A qui s’adresser ? Mission locale, Pôle Emploi ou Cap Emploi

En savoir + : emploisdavenir-rhonealpes.com

Le contrat unique d’insertion (CUI) :

Qui ? Toute personne rencontrant des difficultés particulières d’insertion professionnelle. Les bénéficiaires de minima sociaux sont prioritaires.

Comment ? Contrat de 6 à 24 mois, rémunération minimum au Smic. Aide financière de l’Etat qui est modulée selon le type d’employeur et selon le territoire.

Quels employeurs ? Associations, collectivités et administrations (CUI-CAE) et entreprises (CUI-CIE)

A qui s’adresser ? Pôle Emploi, Mission locale, Cap Emploi, PLIE, référent RSA

En savoir + : auvergne-rhone-alpes.direccte.gouv.fr

aidealaformation

Les aides à la formation

POE CARED

Il s’agit de dispositifs de formation préalables à l’embauche, adaptés au besoin du recruteur, visant à faciliter le rapprochement entre offre et demande d’emploi sur un territoire.

Pour en savoir plus sur ces dispositifs sur le territoire de la métropole de Lyon, rendez-vous sur le site de la MdEF : mdef-lyon.fr POE

La POE (préparation opérationnelle à l’emploi) :

Qui ? Demandeur d’emploi, indemnisé ou non

Comment ? Formation de 400 heures maximum, adaptée aux besoins du recruteur, avec une embauche à la sortie en CDI ou CDD d’au moins 12 mois. La sélection des candidats se fait à l’entrée en formation. La POE peut-être individuelle ou collective. Les POE bénéficient d’un financement de Pôle Emploi et de l’OPCA. La formation peut être délivrée par un organisme de formation interne à l’entreprise ou externe. La personne qui suit la formation bénéficie du statut de stagiaire de la formation professionnelle et reçoit une rémunération de formation si elle n’est pas indemnisée au titre du chômage.

Pour les services à la personne, les POE sont collectives (POEC). Les organismes de formation organisent régulièrement des informations collectives préalables au recrutement en POE (lien vers rubrique informations collectives).

A savoir qu’il existe également les POE individuelle (POEI) qui sont initiées par l’entreprise.

Quels employeurs ? Tous les employeurs du secteur marchand et non marchand

A qui s’adresser ? Pôle Emploi, Maison de l’emploi et de la formation, Organismes de formation

 

CARED

Le CARED (Contrat d’aide et de retour à l’emploi durable) :

Qui ? Demandeur d’emploi, indemnisé ou non

Comment ? Comme pour la POE, le Cared est un dispositif de formation conditionné à une promesse d’embauche ( CDI, contrat en alternance, CDD d’au moins 6 mois).La formation est gratuite pour le bénéficiaire, elle est financée par la Région. La formation dure maximum 12 mois, elle doit être délivré par un organisme de formation enregistré en Préfecture de Région. La personne qui suit la formation bénéficie du statut de stagiaire de la formation professionnelle et reçoit une rémunération pour les formations d’une durée totale égale ou supérieure à 40 heures.

Quels employeurs ? Tous les employeurs du secteur marchand et non marchand

A qui s’adresser ? Pôle Emploi, Mission locale, CIDFF, Cap Emploi

Retrouvez l’ensemble des mesures d’aide à l’embauche dans le document édité par Pôle Emploi

structuresinsertionacteco

Les structures d’insertion par l’activité économique

L’IAE regroupe différentes structures d’insertion professionnelle pour des personnes très éloignées de l’emploi et qui rencontrent également des difficultés sociales. Elles représentent de réels viviers de candidats pour les employeurs ordinaires.

Qui ? Les bénéficiaires de l’IAE peuvent être des chômeurs de longue durée, des personnes qui bénéficient de minimas sociaux, des jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté, des travailleurs reconnus handicapés.

Comment ? Ces personnes sont agréées par Pôle Emploi avant d’être orientées vers une structure d’insertion par l’activité économique.  L’IAE est un passage vers l’emploi en milieu ordinaire, les contrats d’insertion ne peuvent dépasser 24 mois. L’accompagnement social est au cœur de la prise en charge (difficultés personnelles, accès au logement, mobilité, santé)

ainsi que la qualification (formation professionnelle, validation des acquis de l’expérience, accès à une formation qualifiante) pour permettre une insertion professionnelle et sociale durable.

Quelles structures ?

  • Les associations intermédiaires(AI) : elles proposent des services aux particuliers, aux entreprises ou aux collectivités (entretien, petits travaux, services à la personne…).

Liste des associations intermédiaires 

+ ADAI 69 : réseau des associations intermédiaires du Rhône. Contact : 04 82 90 55 10 / adai.rhone@yahoo.fr

  • Les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) : ils produisent des biens ou des services qui répondent à des besoins collectifs non satisfaits.
  • Les entreprises d’insertion(EI) : ces entreprises du secteur marchand produisent des biens ou des services avec le souci de donner une chance à des personnes en difficulté de retravailler.

Il y a peu d’EI dans les services à la personne, elles interviennent plus dans le champ des services aux professionnels (propreté, entretien des bâtiments) : Oui-Clean (www.ouiclean.fr) et Elits propreté (www.elits-proprete.net)

  • Les entreprises de travail temporaire d’insertion(ETTI) : elles proposent des missions d’interim pour faciliter l’accès à l’emploi de personnes en difficulté. L’intérimaire effectue ses missions dans une entreprise classique, il bénéficie d’un accompagnement de la part de l’ETTI.

ID’EES Interim : interim.lyon@groupeidees.fr / 04 78 78 10 85

GEIQ Horizon: Il regroupe une quarantaine d’associations des services à la personne. Il forme en contrat de professionnalisation aux métiers d’aide à domicile Le contrat proposé est de 35 heures par semaine, et varie de 12 à 13 mois. Une alternance est mise en place entre temps de formation (2 jours par semaine) et travail au sein d’une association adhérente (3 jours par semaine).A l’issue du contrat, les bénéficiaires peuvent être embauchés dans l’une des associations adhérentes.

  • Les régies de quartier : associations qui apportent des réponses aux besoins non couverts sur leur quartier en impliquant les habitants, notamment par le biais de contrats d’insertion pour ceux qui sont éloignés de l’emploi. Elles peuvent faire le lien entre des professionnels qui recrutent et des habitants d’un même secteur.

Exemple : RIB à Bron : ribrq.org

formationsavoirsdebase

Formation savoirs de base

La pratique de la langue française représente un prérequis important pour exercer les métiers de services à la personne ou intégrer une formation. Il s’agit d’être en capacité de communiquer avec le client et avec les autres professionnels intervenant au domicile (cahier de liaison). De même, les notions de savoir-être constituent un critère de recrutement central.

Formation français explication

Où trouver une formation de français ?

Formation compétences premières explication

Où trouver une formation compétences premières ?

remiseaniveaufrancais

Français : différentes offres de formation en fonction des publics

Formation illettrisme:
S’adresse aux personnes dont le français est la langue maternelle mais qui ont des difficultés pour la lecture et l’écriture.

Formation alphabétisation:
S’adresse à un public peu/pas scolarisé ou qui ne maîtrise pas les savoirs alphabétiques.

Formation Français Langue Etrangère (FLE):
S’adresse aux personnes qui lisent et écrivent dans leur langue maternelle et veulent apprendre le français.

centresformationfrancais

Où trouver une formation de français ? 

Centre Ressources Illettrisme : un numéro vert 0800 970 669 permet d’avoir un avis ou plus d’informations pour aider à l’orientation – Appel gratuit depuis un poste fixe

Moteur de recherche du Portail Rhône-Alpes de l’orientation et de la formation 
Cartographie dynamique des formations Français de la MDEF

competencespremieres

Contenu des formations compétences premières

Les formations compétences premières ou compétences clés proposent une remise à niveau sur les savoirs de base, mais aussi sur le savoir-être, les codes du monde du travail et les techniques de recherche d’emploi.

Socle de base:

  • Réactiver les savoirs de base: français, mathématiques
  • Initiation à l’informatique

Technique de Recherche d’Emploi:

  • recherche d’emploi (CV et lettre de motivation, préparation d’entretien)
  • informatique

Formation pour connaitre son environnement administratif et social:

Découvrir le territoire dans ses dimensions économiques et sociales, de repérer les lieux ressources (formation, emploi, logement, santé..) et se les approprier pour élaborer des perspectives

Savoir-être:

Développer la confiance en soi, l’écoute de l’autre, l’échange, le travail en équipe, l’adaptation à des situations nouvelles…

centreformationcompetencespremieres

Où trouver une formation compétences premières ?

Catalogue des formations Compétences Premières  de la MDEF

Moteur de recherche du PRAO

Formations Compétences clés et compétences premières de l’Académie de Lyon/ GRETA

Développer votre employabilité en vous déplaçant efficacement ! Formation mobilité

valoexp

Valorisation de l’expérience

Vous trouverez des informations sur la démarche VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) pour obtenir un DEAVS. Vous trouverez également des liens vers des outils qui aident à valoriser les compétences acquises dans d’autres métiers ou dans sa vie personnelle et utiles à la pratique des métiers d’aide-ménagère ou d’auxiliaire de vie.

VAE: 1 procédure en 3 étapes

Démarches administratives

Accompagnement pour la VAE

VAE collective

Transfert de compétences

 

VAE

la VAE : 1 procédure en 3 étapes 

la VAE est une procédure qui permet de valider une expérience professionnelle par l’obtention d’un diplôme.

  1. Recevabilité
  • Compléter un dossier (Livret 1) et joindre les pièces justificatives de l’expérience professionnelle : attestations employeurs, fiche de paie…
  • La recevabilité de la demande est étudiée par le DRJSCS: décision dans les 3 mois maximum.
  1. Évaluation des acquis
  • Le candidat reçoit avec la décision de recevabilité le livret 2 qui doit être renvoyé (dans un délai de 3 ans). Son but est de présenter et de valoriser expériences et compétences.
  1. Entretien avec le jury
  • D’une durée d’une heure maximum, l’entretien se fait sur la base du livret 2. Le jury rend sa décision finale:
  • une validation totale: délivrance du diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS)
  • une validation partielle: un ou plusieurs Domaines de Formations (DF) sont validés (le candidat dispose de 5 ans pour terminer le parcours
  • aucune validation. Le candidat peut redéposer un livret 2.

Plus d’information sur www.vae.gouv.fr

demadmin

Démarches administratives

Demander et transmettre le livret 1 de recevabilité :

ASP (Agence de Services et de Paiement) – Délégation nationale VAE
Service recevabilité ,15 rue Léon Walras, CS 70902
87017 LIMOGES CEDEX
Tél. : 0810 017 710

vae.asp-public.fr

Le livret 1 est également disponible sur les sites internet de la plupart des DRASS

Pour la région Rhône Alpes :
DRJSCS Rhône Alpes
239 – 241 rue Garibaldi
69422 LYON cedex 03

Livret 1 téléchargement 

accVAE

Accompagnement pour faire une démarche de VAE

De nombreuses structures proposent de l’aide pour faire son dossier de VAE (démarches administratives et accompagnement à la rédaction du livret) :

S’informer : 

Agenda des sessions d’information organisées par la Région concernant la VAE 

Livret 2 VAE en téléchargement

VAEcoll

Et la VAE collective 

Une VAE collective peut être organisée à l’initiative d’un employeur ou d’une structure de remise à l’emploi pour offrir les conditions nécessaires à la réussite de plusieurs individus en mutualisant les services d’accompagnement.

transcompetences

Transfert de compétences 

Des structures proposent des outils/aides pour repérer les compétences acquises utiles pour l’exercice de tel ou tel métier.

Nous vous indiquons deux structures implantées sur le territoire de Lyon, leurs outils sont destinés aux établissements de formation, aux recruteurs ou aux structures d’accompagnement à l’emploi :

Skilvioo  et  Fondation JAE 

Assoacc

Associations qui interviennent auprès des demandeurs d’emploi

En plus des prescripteurs publics de l’emploi (Pôle Emploi, Missions Locales, Cap Emploi), de nombreuses associations interviennent dans les différents quartiers de Lyon et villes de l’agglomération lyonnaise pour aider les chômeurs dans leurs démarches, les coacher dans leur recherche d’emploi. Voici quelques exemples :

  • Solidarités Nouvelles face au chômage (SNC) : soutien humain personnalisé par l’accompagnement de bénévoles. Il y a 5 groupes sur la métropole
  • CIDFF : centre d’information sur les droits des femmes et de leurs familles. L’accès à l’emploi des femmes fait partie de leur mission
  • Force femmes : association spécialisée dans l’accès à l’emploi des femmes de plus de 45 ans
  • Ressort : accompagnement pour cadres et jeunes diplômés
  • Iéva : accompagnement pour cadres et jeunes diplômés
  • EGEE : accompagnement par un réseau de seniors bénévoles
  • Objectif pour l’emploi : aide aux jeunes diplômés en difficulté d’accès à l’emploi
  • Sport dans la ville : accompagnement à l’insertion professionnelle de jeunes dès l’âge de 14 ans
  • Nes&Cité : développe des dispositifs d’accès à l’emploi pour habitants des quartiers, Jobs&Cité
  • le Prado : association qui intervient dans le champ de la protection de l’enfance, agit pour l’insertion sociale et professionnelle des enfants et jeunes en difficulté
  •  les Apprentis d’Auteuil : association qui intervient dans le champ de la protection de l’enfance, programmes de formation et d’aide à l’insertion professionnelle des jeunes en difficulté